Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07.04.2020

containment journey - April 7, 2020 : Des illusions

De Chine, ce matin, j'ai reçu un message. Mes petits-enfants ne retourneront pas à l'école en avril. Des mois sans s'y rendre, à travailler à distance. Le déconfinement décrit dans les médias français ne semble pas correspondre à celui qui est vécu par les personnes qui vivent en Chine. Et pourtant, ils n'habitent pas dans l'épicentre de cette pandémie. Le contrôle y est permanent, même si la vie a pu reprendre en partie. Que penser de ceux qui, en France, prônent déjà le déconfinement, alors que nous débutons seulement la 4e semaine ? Je n'ai pas la réponse, ou alors, je crains qu'elle ne soit glaçante, terrifiante.

Ce matin, j'écoutais la lame crisser sur ma barbe de plusieurs jours. Ne pas se laisser aller. Conserver un rythme de vie avec des habitudes. Bientôt, mes cheveux retrouveront la longueur des années 70. Mais, je ne retrouverai jamais l'espoir qui m'animait à cette période. L'espoir et la révolte de la jeunesse contre ce monde d'injustices !

Bien avant cette pandémie, depuis longtemps déjà, mes illusions s'étaient envolées.

J'essaie depuis longtemps d'être un "pessimiste optimiste".

J'essaie de vivre, c'est tout.

Parfois, je rêve de ne pas penser.

Parfois, je rêve d'un monde meilleur.

Parfois, seulement.

Publié dans containment journey, Textes | Tags : journal, covid-19 |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.