Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12.01.2016

David Bowie

Je n'ai pas pour habitude en ce lieu d'écrire à la mort d'artistes dont j'ai pu apprécier à un moment ou un autre les créations. Pourquoi y déroger pour David Bowie ? Peut-être parce qu'il fut l'un des artistes à m'accompagner du sortir de mon enfance à ces derniers jours. Bien sûr, de temps à autre, je fus moins enthousiaste mais nombreux sont les titres que j'ai écoutés depuis plus de 40 ans, d'abord sur des vinyles puis sur des CD puis en version digitale et pour finir en streaming ces derniers jours. C'est dire si en compagnie de Bowie, nous avons connu de multiples changements dans le domaine musical.

Rares sont les artistes qui connaissent une carrière qui dure et évolue en même temps que votre vie se déroule et qui conservent votre écoute pendant si longtemps. Plus que toutes les multiples facettes, il me semble que ce qui fait l'intérêt de Bowie, c'est qu'il y a un style, une couleur, un son. Quelles que soient les influences et les périodes, on ne peut confondre ses créations, ses chansons avec celles d'un autre. Et puis Bowie, c'est aussi cette voix et ce chant (qui concourt au style). Il suffit d'écouter "Ashes To Ashes" ou "Fame" et tant d'autres pour s'en rendre compte. Mais Bowie, ce fut aussi le premier artiste à recourir à la "titrisation" de ses droits d'auteur, un temps d'avance ! Industrie du disque et marché financier.

Si la mort de David Bowie me touche, c'est peut-être aussi qu'elle me rappelle ma propre finitude. Avec Bowie, pendant longtemps, nous n'avons pas vu le temps passer. Un jour pourtant, le temps nous rattrape mais les chansons demeurent.

Je ne sais quel titre choisir.

Publié dans Music | Tags : chanson, musique, david bowie |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.