Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08.09.2020

Books, à lire ou à relire : "L’ombre d’une vie" de Jirō Asada

Paru chez Picquier en 2020 et traduit par Jacques Lalloz, ce roman de Jirō Asada est l'occasion de (re)découvrir l'auteur du magnifique "livre "Le Cheminot". 

Masakazu Takewaki, le personnage principal, est victime d’un AVC dans le métro de Tokyo en rentrant chez lui après son pot de départ à la retraite. Sur son lit, apparemment plongé dans un coma profond, il entend la voix de ceux qui viennent lui rendre visite. Seul le lecteur peut connaître les réponses qu'il leur adresse, découvrir ce qu'il ressent et des pans de sa vie ignorées de tous. Mais surtout, Masakazu Takewaki, pendant ce coma profond, sort de son corps et rencontre des personnes dans un autre monde, si familier pourtant. Un monde où les morts existent, un monde où les morts attendent ceux qu'ils ont aimés. Voyage magnifique qui nous emporte dans l'histoire de celui qui fut un orphelin de la seconde guerre mondiale. Voyage au sein de la société japonaise. Voyage d'amour, de tendresse. Un roman plein d'émotions où l'ultime rencontre dans le métro décidera du destin de Masakazu Takewaki.

littérature,roman

Publié dans A lire ou à relire, Lectures | Tags : littérature, roman |  Facebook | |

21.03.2020

Books, "A lire ou à relire" : "King Kong Théorie" by Virgine Despentes

J'avais essayé de lire plusieurs romans de Virginie Despentes. Je me méfiais aussi bien des critiques acerbes que des louanges, de l'écho rencontré dans les médias. Et puis, je crois que j'ai un problème avec les romanciers français, j'ai souvent du mal à accrocher. Pire même, j'apprécie bien souvent plus le style des traductions étrangères que le style de nos auteurs contemporains.

Je me souviens qu'une jeune femme brune rencontrée dans un café parisien à l'occasion d'un concert privé m'avait vanté "Vernon Subutex". J'avais eu du mal à achever le 1 et je n'ai même pas terminer le 2. Son premier roman ne m'avait guère enthousiasmé même si le sujet était des plus intéressants.

Bref, je ne comprenais pas pourquoi elle provoquait par ses ouvrages autant de bruit. Culte ou détestée, méprisée. Il faut se souvenir des propos d'Eric Naulleau à propos de cet ouvrage. Le citer serait lui faire un trop grand honneur. Dans quelques années qui se souviendra de ce personnage ? Que restera-t-il de lui dans l'histoire de la littérature ? Rien. 

Ce n'est pas le cas de cet essai qui, plus de 14 ans après sa sortie, garde toute sa force. Non seulement par son contenu mais aussi par son style. C'est peut-être dans cet essai que l'écriture de Despentes s'avère la plus interessante, apportant à l'intention théorique la puissance de ses mots, de ses phrases. Il y a un rythme, une voix qui vous emmène du début à la fin nous dérangeant parfois dans nos croyances, nous bousculant mais nous dévoilant les mises en scène de la féminité et de la masculinité.

Ce qui demeure à la fin de la lecture de cet essai, c'est que, par sa critique, il s'adresse à nous tous, femmes et hommes.

Indispensable.

littérature,virgine despentes

06.10.2019

Books, "A lire ou à relire" :"Trouée dans les nuages" de Chi Li

Un huis clos terrible entre une jeune femme et son mari écrit par Chi Li, romancière chinoise.

Traduit du chinois par Isabelle Rabut et Shao Baoqing chez Actes Sud.

lecture,littérature,roman,chi li

 

17.07.2019

Books, A lire ou à relire : "Je ne peux le croire" anthologie haïkus & tankas

Cette anthologie établie par Dominique Chipot et publiée aux éditions Bruno Doucey est remarquable et bouleversante. Son titre complet dit tout "Je ne peux le croire. Fukushima Nagasaki Horishima". Recueil de haïkus et tankas de poètes contemporains connus ou non. On pourra y lire notamment les textes de Matsuo Atsuyuki, un des rescapés de Nagasaki ou ceux d'Oyama Takami qui s'éleva toute sa vie contre l'armement nucléaire.

Deux extraits pour illustrer la puissance de ces textes qui, en quelques lignes, disent bien plus que tous les discours. Quand des textes nous disent quelque chose de notre monde, de notre condition humaine, alors on comprend ce que peut signifier littérature. Fulgurance, intensité, cruelle réalité.

Sous le clair de lune

ma propre voix qui appelle

en vain mes enfants 

Matsuo Atsuyuki

A trois ans,

Ma fille sait dire "césium"...

Averse de printemps.

Mabesoone Seegan

littérature, poésie,haikus

18.05.2019

Books, : A "lire ou à relire" : "Sortie parc, gare d'Ueno" de Yu Miri

Un roman de Yu Miri, magnifique, tout en légèreté, en petites touches sur le Japon contemporain. Traduit du japonais par Sophie Refle. On ne souligne jamais assez l'importance de la traduction.

Paru chez Actes Sud en 2015.

lecture,littérature,roman,yu miri

 

07.04.2019

Books, "A lire ou à relire" : "Notre besoin de consolation est impossible à rassasier" de Stig Dagerman

Depuis "De la certitude" de Wittgenstein, c'est peut-être le texte le plus marquant que j'ai lu. Incontournable.

9782868693341.jpg

 

 

16.12.2018

A lire ou à relire : "Tristesse et Beauté" Yasunari Kawabata

Dernier roman écrit par Yasunari Kawabata avant de se donner la mort le 16 avril 1972, "Tristesse et Beauté" est de ces livres qui, une fois fermé, continue à vous hanter. 1ère édition chez Albin Michel, 1981.

Tristesse et Beauté - Cover image

23.10.2017

Books : Four bedside books of the moment

Depuis plusieurs semaines, quatre livres sont les compagnons de ma table de chevet. Je les ouvre de temps à autre, picore ça et là. Des moments de plaisir comme seule, bien souvent, la poésie est capable de m'offrir.

Lire une page, savourer, ressentir, entendre la voix, se perdre dans les pensées provoquées, flotter comme en état d'apesanteur juste avant de s'endormir.

Quatre recueils de poèmes. Essentiels depuis des semaines.

littérature, poésie

 

"Birthday Letters" de Ted HUGUES, une traduction remarquable, dans la collection Poésie chez Gallimard.

littérature, poésie

"Ariel" de Sylvia PLATH, dans la collection Poésie chez Gallimard

 

littérature, poésie"Poésie" de Raymond CARVER, collection Points Poésie.

 

 

 

littérature, poésie"L'éclipse de lune de Davenport - Et autres poèmes" de Jim HARRISON, La petite vermillon, Editions La Table Ronde.

09.04.2016

Books : "Ma vie palpitante" by Kim Ae-ran

cat_1397216393_1.jpg

Un roman sensible et écrit avec délicatesse de l'auteure coréenne Kim Ae-ran. Traduit par Lim Yeong-hee et Françoise Nagel, Editions Philippe Picquier.

Où il est question de l'amour de deux parents pour leurs fils Areum atteint de progéria, maladie génétique extrêmement rare qui provoque un vieillissement accéléré.

PROLOGUE

Mes parents avaient seize ans quand ils m'ont eu.
J'ai eu seize ans cette année.
Je ne sais pas si je vivrai jusqu'à mes dix-huit ans.
Ce n'est pas à moi de décider.
Je ne suis sûr que d'une chose : il me reste peu de temps.

Pendant que les autres enfants grandissent,
Moi, je vieillis.
Pour moi, chaque heure compte comme un jour.
Chaque mois, comme une année.
Aujourd'hui, je suis plus vieux que mon père.

Mon père voit en moi l'homme qu'il sera à quatre-vingts ans.
Je vois en lui l'homme que je ne serai jamais à son âge.
Le futur qui ne sera pas et le passé qui n'a pas été,
Face à face, s'interrogent l'un l'autre :
Seize ans est-il un bon âge pour avoir un enfant ?
Trente-deux est-il un bon âge pour le perdre ?

Mon père me demande ce que j'aimerais être
Si j'avais une seconde chance de naître.
Je voudrais être toi, père !

Pourquoi moi ? il y a mieux, tu ne crois pas ?
J'aimerais renaître à ta place et avoir un enfant comme moi
Pour pouvoir comprendre ce que tu ressens.
J'ai un peu honte de ma réponse.
Mon père pleure.

Ceci est l'histoire de très jeunes parents et de leur très vieil enfant.

21.02.2016

Books : "Si le rôle de la mer est de faire des vagues..." by Kim Yeon-su

littérature,roman

Où il est question de six cartons de vingt-cinq kilos contenant toute l'enfance de Camilla,

d'une photographie et de la quête d'une mère naturelle,

du retour à Jinnam, ville côtière de Corée du Sud,

d'une silhouette juchée au sommet d'une grue,

de silences et de secrets,

d'Emily Dickinson

et d'amour.

Poésie et sensibilité dans une traduction qu'on devine réussie.

Si le rôle de la mer est de faire des vagues... Kim Yeon-su. Traduit du coréen par  Lim Yeong-hee et Mélanie Basnel. Éditions Philippe Picquier.

28.01.2016

Books : Deux polars, deux héros récurrents Charlie Resnick et Erik Winter

Je n'avais pas signalé de romans depuis bien longtemps. Non pas que je ne lise plus. Non. Juste une question de temps. Deux polars donc, avec deux héros récurrents. L'un vit à Nottingham, l'autre en Suède. Resnick et Winter, deux policiers amateurs de jazz. Deux séries où les questions de société ne sont jamais absentes.

Avec une mention particulière pour "Ténèbres, Ténèbres" de John Harvey qui clôt les aventures de son inspecteur Charlie Resnick, personnage attachant, épris de justice, souvent désabusé.

9782743634100.jpg

9782709643689-001-X_0.jpeg?itok=ChtAk9Yg

07.11.2015

Books : "Le printemps d'Oan" Eric Wantiez et Marie Deschamps

La dernière page refermée, tu demeures là, comme suspendu dans le temps.

Le livre entre les mains, tu voudrais que le voyage dure encore et encore.

Juste se laisser porter par les émotions, laisser courir son imagination, poursuivre l'histoire.

Tu as dû mal à mettre des mots sur ce que tu ressens.

Comment transcrire cet univers ?

Comment dire la sensibilité, la légèreté, l'intensité, la poésie et le tragique d'un roman ?

Il y aurait pourtant tant à dire de la ligne de Marie Deschamps, somptueuse, épurée, sensible. De son art du noir et blanc. De ses touches de couleur, ça et là.                     

Il y aurait tant à dire de cette construction, de ce graphisme, de la beauté de ces pages.

Il y aurait tant à dire de cette nouvelle collaboration avec Eric Wantiez, de cette capacité à traiter des sujets les plus graves avec délicatesse.

Des touches légères, quelques mots, un récit épuré.

Lumineux.

Vous pouvez offrir ce magnifique roman graphique en le commandant sur la boutique des éditions comme une orange.

N'hésitez pas.

 

 

27.10.2015

Books : [Kokoro] Delphine Roux

littérature,roman,

La dernière page de ce roman achevée, je suis resté longtemps comme suspendu dans un ailleurs. Une sensation douce de plaisir, un instant hors du temps.Et puis vient l'envie de relire, de goûter de nouveau des phrases magnifiques, de déguster ce texte épuré, concis et pourtant d'une grande capacité d'évocation, sensible, subtil, d'une grande légèreté.

[Kokoro], court roman de Delphine Roux est de ces livres précieux qui vous font entendre une voix, un souffle. Si le thème n'a rien de nouveau dans la littérature nippone et même si on devine peu à peu l'épilogue, la progression du livre, son écriture, la manière dont on découvre les personnages,et ce qu'ils ressentent, la présence de la nature en font un très beau roman. La construction de ce roman est habile et le rend captivant : chaque court texte a pour titre un mot écrit en japonais et en français. Je ne dévoilerai rien de cette histoire dont Koichi (le narrateur) et sa soeur Seki sont les personnages principaux. Je ne dévoilerai pas la raison du titre. Juste une phrase située dans la première partie du livre - j'aurais pu en citer des dizaines - pour vous donner envie : "Aujourd'hui, je regarde le monde en proximité. Je regarde les autres faire ce que je ne fais pas, ce que je ne fais plus. Voilà."

[Kokoro] de Delphine Roux - Editions Philippe Picquier - collection Japon - 2015.

21.08.2015

Postcard 4 : Books & Poems "L'anniversaire de la salade" TAWARA Machi

poème,poésie,tanka,littérature,machi tawaraEn 1987, le recueil de tankas "L'anniversaire de la Salade" est publié au Japon et rencontre un succès inattendu pour un premier ouvrage de poésie. Machi TAWARA a, depuis ce premier ouvrage, publié d'autres recueils de tankas. Cet ouvrage est disponible à un prix modique dans la collection poche des Éditions Philippe Picquier, incontournable éditeur pour qui s'intéresse à la littérature japonaise. La traduction de l'ouvrage a été réalisée par Yves-Marie Allioux.

23.04.2015

ça pense 1

"L'enfant apprend en croyant l'adulte. Le doute vient après la croyance."

Ludwig Wittgenstein, De la certitude, collection tel, Gallimard, p. 61.

Publié dans Lectures | Tags : lectures |  Facebook | |

14.04.2015

Books : à lire ou à relire n°9, "Le chat qui venait du ciel" de HIRAIDE Takashi

litérature, roman, livre, books

Comme un instant d'apaisement dans le tourbillon de nos vies quotidiennes, ce court et premier roman de HIRAIDE Takashi doit beaucoup à son écriture délicate, aux descriptions de ce jardin d'une ancienne demeure japonaise où un chat va faire irruption dans la vie d'un couple. 

L'auteur, considéré comme l'un des plus grands poètes contemporains de son pays, réussit à faire de cette histoire qui pourrait être somme toute banale un moment gracieux, un récit où la légèreté apparente ne peut masquer sa profondeur. 

Publié en français en 2004, le livre est disponible en poche chez Picquier.

Le chat qui venait du ciel, HIRAIDE Takashi, traduit du japonais par Elisabeth Suetsugu, collection Picquier poche, 2006.

 

 

18.03.2015

"Le printemps d'Oan", un roman graphique à soutenir en pré-commandant

J'ai déjà eu l'occasion d'évoquer les romans graphiques créés par Marie Deschamps et Eric Wantiez. Un nouveau roman graphique de ces deux auteurs va paraître aux éditions "comme une orange" en mai 2015. Pour soutenir la parution de cet ouvrage, il vous est possible de le pré-commander, ce qui permettra d'aider à financer la fabrication. Les souscripteurs recevront en plus du livre un ex-libris exclusif.

Je ne connais aucun de ces auteurs ni leur éditeur associatif. Je n'ai pas l'habitude de signaler des livres ou disques en contrepartie d'un envoi gratuit ou autre avantage.

Quand on a apprécié les précédentes créations d'auteurs,

quand on connaît un peu les difficultés que la majorité d'entre eux a pour vivre de ses créations,

quand on a envie que des ouvrages de qualité puissent continuer à exister,

alors un acte modeste est facile à effectuer.

Je n'ai pas hésité.

L'ouvrage est en pré-commande sur le site de l'éditeur au prix de 12€ (livraison comprise).

 

11.03.2015

Books : à lire ou à relire n°8, "Les années douces" de KAWAKAMI Hiromi

litérature,roman,livre,books,kawakami hiromi,les années douces"Les années douces" de KAWAKAMI Hiromi, traduit du japonais par Elisabeth Suetsugu, collection Picquier poche, poche n° 244, 2005.

Où il est question de la rencontre de Tsukiko et de son ancien professeur de japonais, "le maître".

Où il est question de petits riens, de saké et de plats divers qui accompagnent sa consommation.

Où il est question de base-ball, de champignons, de solitude, de rendez-vous et d'amour.

Un roman construit comme une succession de courts récits.

Un roman d'une grande légèreté, d'une grande délicatesse, écrit dans un style qui pourrait paraître simple mais qui peu à peu vous envoûte et vous entraîne à suivre la narratrice jusqu'à la fin de ces années douces

Des dernières pages magnifiques.

03.03.2015

Books & Music : "Pour détruire le chagrin du monde" by Belle Arché Lou

littérature,livre,musique,belle arché lou,isti mirant stellaPrendre le temps de lire les messages que des inconnus vous adressent

Prendre le temps d'écouter ce que des inconnus vous envoient

C'est la moindre des choses

C'est comme signifier une marque de respect à ceux qui nous offrent leurs créations

Nulle obligation d'apprécier

Non

Juste prendre le temps de la découverte

C'est ce que j'ai fait avec la première publication des éditions ISTI MIRANT STELLA, une belle création, un livre composé par le groupe Belle Arché Lou à partir de leur morceau instrumental « Pour détruire le chagrin du monde ».littérature,livre,musique,belle arché lou,isti mirant stella

En fait, il s'agit d'une idée séduisante : un objet livre combiné avec un morceau présenté dans une version inédite que vous pouvez télécharger grâce au coupon cartonné inséré dans votre exemplaire commandé.

Je ne veux pas dévoiler le contenu du livret mais j'ai vraiment eu un coup de cœur pour la conception de ce bien bel objet. 

Cela fut aussi l'occasion de découvrir ce groupe qui annonce ses intentions ainsi sur sa page FB (sur laquelle on pourra apprendre les raisons du nom de groupe) :

Belle Arché Lou joue pour tenter de ne pas l'oublier, pour détruire le chagrin du monde et pour quelque fois trembler d'être émerveillé. Belle Arché Lou n'est rien de plus que çà, un projet musical au vibraphone et à la guitare classique mené par les frères Wesley et Alexis Paul, en hommage à ces libertés, qui, comme le disait Nerval, prouvent que "l'expérience de chacun est le trésor de tous".

Le livre est en vente sur la page bandcamp d'ISTI MIRANT STELLA, jeune maison d’édition dédiée à la publication d’œuvres musicales et poétiques. Espérons qu'elle nous proposera bientôt une nouvelle surprise.

Vous pouvez découvrir et vous offrir les albums de Belle Arché Lou sur bandcamp.


24.02.2015

Books : « Azami » by Aki Shimazaki

 

9782330038199.jpg

Ceux qui suivent mon blog depuis le début savent combien j'apprécie l’œuvre d'Aki Shimazaki, auteure née au Japon qui a déjà publié deux pentalogies remarquables « Le cycle des secrets » et « Au cœur du Yamato » chez Actes Sud.

Chacun de ses romans écrit en français est l'occasion de plonger dans des histoires qui racontent la vie d'individus avec pour toile de fond la société japonaise. Des histoires, des destins qui se croisent. Ici, il n'y a pas de place pour la profusion dans les descriptions ou les dialogues. Non, juste une écriture précise, épurée ; un style direct, minimaliste pour explorer les apparences ; des histoires narrées dans une forme qui donne l'illusion de la simplicité mais qui exige une écriture proche de celle du haïku, légèreté et concision pour atteindre une profondeur universelle, légèreté et concision qui, la dernière page lue, laisse le lecteur transporté.

Avec « Azami », titre qui prendra tout son sens à lecture de ce court roman et ses deux personnages principaux, Mitsuo et Mitsuko, Aki Shimazaki ouvre magistralement son troisième cycle romanesque.

 « Azami » de Aki Shimazaki, Actes Sud, janvier 2015.

Publié dans Lectures | Tags : littérature, roman, aki shimazaki, books |  Facebook | |