Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19.09.2015

Album of the Month : "Largue la peau" by Sages Comme Des Sauvages

Voici l'un des premiers albums les plus réjouissants de l'année : "Largue la peau" du groupe Sages Comme Des Sauvages. Groupe ou plutôt duo composé de deux artistes : Ava Carrère et Ismaël Colombani. Retenez bien le nom de ces deux-là qui ne sont pas des inconnus pour ceux qui suivent les sentes un peu moins fréquentées. Parce que ce duo nous offre un disque enthousiasmant, alliant fraîcheur, légèreté, poésie, fantaisie tout en traitant bien souvent de sujets beaucoup plus graves qu'une écoute rapide pourrait le laisser supposer. Les disques qui ont une couleur, un univers sont assez rares pour ne pas passer à côté de celui-ci.

Se nourrissant de multiples influences, Sages Comme Des Sauvages parvient à créer un opus qu'il serait vain de vouloir classer dans un genre, c'est aussi leur grande réussite. D'ailleurs, il est fort probable que le duo refuserait d'être classé dans une catégorie préférant les métissages, l'indépendance.

"Largue la peau", c'est donc un mariage rare de compositions musicales qui vous donneraient envie de danser alors même que les textes peuvent aborder des thèmes qui ne s'y prêteraient guère. Et puis il  y a aussi cette alchimie rare entre deux chanteurs, deux voix qui s'accordent, une complicité qui vous donnent parfois des frissons. Rares aussi sont les albums qui parviennent à offrir autant de chansons qui vous donnent envie de les écouter encore et encore. Outre ses propres compositions, le duo propose son interprétation de deux chansons d'Alain Péters, poète et compositeur qui a influencé et continue d'influencer de nombreux artistes et musiciens de l'île de La Réunion et d'ailleurs. Signalons aussi que le duo s'est entouré de musiciens qui contribuent à la qualité de ce premier opus.

Difficile de retenir un titre plus qu'un autre, difficile de ne pas être séduit par "Les jeunes des villes", "Paris défend", "Le ruisseau que tu cours", "La montagne", "Lailakomo", "Brindiy a mon zenfan", "La réserve", "Mon commandant" sans compter les reprises ou bien encore une chanson en anglais - mais oui - "It ain't your song". L'album est disponible en CD et en vinyle (superbes) chez le label "A Brûle Pourpoint" mais aussi en version digitale sur les principales plates-formes.

Vous pouvez aussi lire ou relire l'entretien qu'ils avaient eu la gentillesse de m'accorder en décembre 2014. Et bien sûr, vous pouvez visiter leur site où plusieurs vidéos sont disponibles.

Je ne peux donc que vous inviter à découvrir ce premier album, vous ne le regretterez pas. Les instants de bonheur deviennent tellement rares dans ce monde !


Les commentaires sont fermés.