Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30.04.2017

Discovery : "The Wishing Well" by Susanna Rose

Un jour de printemps, tu cliques sur un lien comme cela, au hasard, et tu entends ce titre qui débute par quelques notes jouées à la guitare, une voix fragile s'élève dans la quiétude du matin. Tu fumes lentement une cigarette, boit à petites gorgées un café et tu te laisses porter. Le nouvel opus de Susanna Rose est disponible sur bandcamp. A découvrir.

 

05.01.2015

News & Song of the Day : Sages Comme des Sauvages

Le duo qui nous a fait le plaisir de répondre à nos questions début décembre 2014 a gagné le premier prix de la Biennale de la chanson française organisée en Belgique. Le groupe va bénéficier d'une programmation à Genève, Lille et Paris. Une autre bonne nouvelle est la confirmation de l'information qu'ils avaient annoncée : le premier album sera produit par A Brûle-Pourpoint, la maison de production de Batlik, et devrait paraître en septembre  2015.

Le groupe prépare de nouvelles chansons et des clips. En attendant, voici une chanson que nous n'avions pas encore présentée : "Mon Commandant"

Publié dans Music | Tags : musique, cha, son, sages comme des sauvages |  Facebook |

15.11.2014

Song of the Day : "What" by Linnea Olsson

Aujourd'hui, un peu de musique provenant de Scandinave. Cela fait un petit moment que je n'ai pas pris le temps de parcourir la production provenant de Suède, Danemark et autres.

Linnea Olsson a réalisé un EP 'Breaking and Shaking" cette année. J'avoue que je préférais les chansons de son très bel album "Ah" paru en 2012 où sa voix et son talent de musicienne au violoncelle lui permettaient de créer des ambiances plus personnelles et intenses. La production de cet EP l'emmène vers des terres plus communes et je ne pense pas qu'elle ait à y gagner.

Je retiens tout de même ce titre "What" où le violoncelle est beaucoup plus présent.

04.10.2014

Album of the Month : "A Thin Line" by Olivia Pedroli

Au petit matin, lorsque la lumière dorée vient caresser le calcaire des murs de la ville, les notes de piano qui ouvrent "The other side" m'accompagnent. Je descends les marches de l'escalier qui surplombe les toits de la ville où je vis. Dans le calme de la cité encore endormie, je prends le temps d'écouter chaque note, chaque inflexion, chaque nuance des instruments et des voix. Accompagnée au chant par Helgi Hrafn Jonsson dans ce titre, Olivia Pedroli me transporte dans cette chanson magistrale. Elle m'avait enchanté avec son album « The Den » paru en 2010. Allait-elle me conquérir de nouveau ?

J'avais suivi sa précédente carrière sous le nom de Lole, de loin, sans vraiment être enthousiasmé. Et puis, ce fut lorsqu'elle reprit son nom que ses chansons me captivèrent.

Premier constat après plusieurs écoutes de ce nouvel opus : contrairement à beaucoup d'artistes telle Agnes Obel, Olivia Pedroli ne livre pas une musique qui se veut séductrice dès la première écoute. Non, "A Thin Line" exige une écoute attentive pour saisir toute la richesse de ses compositions et arrangements. C'est là déjà l'une des grandes qualités du travail de l'artiste (et de la production), ne pas verser dans la reproduction du même, au risque de dérouter, ne pas se contenter des recettes faciles qui garantissent le succès.

Bien évidemment, « This is where it starts », premier titre dévoilé avant la sortie de l'album et bénéficiant d'un clip, séduira peut-être plus par son caractère enlevé. Cependant, il y a des titres qui pourront conquérir dès le premier abord l’auditeur tel le magnifique « The other side » déjà cité. Mais il faut se laisser emporter par des chansons comme la superbe« Silence », la non moins réussie « Guide » ou bien « Birds » (quel début !).

Alors, oui, cet opus n'est pas dans la ligne pop ou folk à la mode, il n'est pas dans l'air du temps, il ne fait pas dans « l'aguicheur » parce que je pense qu'Olivia Pedroli, depuis le premier album paru sous son nom, essaie de tracer peu à peu une voie cohérente sans céder aux effets de mode. Il suffit pour s'en convaincre d'écouter ce qu'elle a réalisé entre temps (musique de film et "Préludes pour un loup"). Il faut prendre son temps pour déguster ce nouvel opus, pour s'abandonner, pour se laisser porter dans cet univers gracieux et délicat. Certains regretteront sa facture trop classique, pourtant cordes, vents, piano, guitare et autres instruments s'accordent parfaitement au travail réalisé sur le chant et les harmonies vocales. C'est un album d'une grande intensité, d'une sensibilité rare. Des chansons servies par des compositions et des arrangements somptueux. Un des nos indispensables 2014, disponible sur la page bandcamp de l'artiste.

Décidément, que je regrette de ne pas vivre en Suisse pour pouvoir l'écouter en concert plus souvent !