Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25.01.2015

Music Review : Barbarie Boxon

Ce qui frappe dès l'écoute de ce groupe, c'est l'étonnante musicalité, la parfaite fluidité des textes y compris lorsqu'ils sont des plus sombres. Parce qu'à la qualité d'écriture des paroles s'adjoignent des compositions musicales élégantes, une harmonie parfaite entre voix féminine et masculine. Barbarie Boxon crée de véritables petits bijoux chantés. A l'heure où beaucoup masquent l'insignifiance de leur propos en empruntant la langue de Shakespeare, croyant peut-être qu'elle y sera inaudible, ce groupe qui nous vient de Belgique, démontre que la langue française est une langue aussi musicale que bien d'autres. 

Il suffit d'écouter le titre phare "Ibiza" extrait de leur mini-album "Par trois par deux partout" autoproduit et sorti en 2012 en Belgique :

Barbarie Boxon, c'est le résultat d'une alchimie étonnante entre une chanteuse, Barbara Malter Terrada, à la voix chaude qui me donne des frissons, Thierry Bodson guitariste et ciseleur de mots, un multi-instrumentiste et compositeur talentueux, Gil Mortio (groupe Attica qui réalisa un superbe album "The Bitter Lessons of ATTICA" en 2007, je vous le recommande au passage).

Mais si l'album de Barbarie Boxon est une réussite, un petit bijou, un instant jouissif (Ah "Dancefloor" superbe !), c'est aussi par la diversité de ses ambiances (Ruines) et l'humour qui y affleure.

Barbarie Boxon, c'est aussi une étonnante série de Chansons Minute, une pour chaque mois, dont celle-ci :

On regrettera qu'elles ne soient pas encore réunies sur un support mais elles sont toutes disponibles en vidéo.

Alors, j'espère que Barbarie Boxon va continuer à nous régaler - un album serait en préparation - parce que cela fait un bien énorme de les écouter et c'est tellement bon qu'on ne peut plus s'en passer !

L'album est disponible ici pour un prix modique, ne vous en privez surtout pas !

Les commentaires sont fermés.