Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05.04.2015

Concision 28

Dans l'eau qui frémit

Transparence des navets

Rêves évaporés.

03.04.2015

Concision 26

Gouttes de cristal

Silence rose de l'aube

Mes pensées se glacent.

31.03.2015

Concision 25

Sous l'or des arbres

La quiétude du matin

Enfants tués si loin.

25.03.2015

Concision 23

J'écoute le vent

qui s'empare de la nuit

à côté paisible tu dors.

21.03.2015

le temps d’aimer

au coin d’une rue j’ai croisé

un homme qui marchait

qui marchait à grands pas pressés

il tenait trois roses rouges à la main

trois roses rouges sang

de temps en temps

d’un geste élégant

il relevait une mèche rebelle

j’ai suivi l’homme qui marchait

à grands pas pressés

je l’ai suivi

au coin d’une rue

sur le trottoir d’en face

une femme l’attendait

elle était belle et souriait

au coin d’une rue

j’ai laissé l’homme marcher

à grands pas pressés vers son destin

trois roses rouges sang à la main

 

quand il a traversé

une voiture l’a renversé.

Publié dans Autres, Textes | Tags : poems, poetry, poésie, poème, littérature |  Facebook | |

Concision 21

Vers sa destinée

sur la terre du chemin

roule l'agate.

14.03.2015

Concision 22

Ciel ridé de gris

L'âge sur mes mains inscrit

L'automne s'installe.

12.03.2015

Variation 6

Sur le banc Elle

les yeux ouverts

blottie contre Lui

ferme les siens

pour se souvenir d’Elle

le grain de sa peau son odeur

son visage son sourire

dans la mémoire que retenir

les mains d'Elle de Lui

qui ne veulent se désunir.

09.03.2015

Concision 21

Au creux de ma main

la rondeur de son genou

Elle dort sereine.

06.03.2015

Concision 20

Un souffle glacial

dans ce quartier dit rénové

Je marche seul.

01.03.2015

Concision 19

Dernière chaleur

Entre mes bras léger

Mon père oscille.

27.02.2015

Concision 18

Métro Croix Paquet

Que dissimulent vos ongles

de rouge laqués ?

25.02.2015

Variation 5

Elle le visage tourné

vers la vitre du train

où meurent des gouttes de pluie

Lui regarde Elle

les yeux fermés

Lui voit sur sa joue

une larme couler

Elle tourne la tête

continue de pleurer

lentement doucement

Lui ne peut se détourner

continue de la regarder

Il voudrait tant

la voir sourire

Il la regarde et sourit

son visage s'évanouit.

23.02.2015

Concision 17

Sur le même banc

Chaque jour le même homme

Attend la fin du jour.

19.02.2015

Concision 16

Parmi les décombres

Que sont nos rêves devenus ? 

Ici toujours le ressac.