Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12.05.2019

Album of the Month : "Designer" by Aldous Harding

Depuis son premier et superbe album découvert en vinyle bien avant sa parution en France, je suis avec attention Aldous Harding. La voici de retour avec un troisième opus "Designer". Je suis rarement intéressé et encore moins convaincu par la lecture des critiques d'albums publiés ça et là et c'est le cas encore cette fois-ci. Déconcertant à la première écoute, force est d'admettre que ce nouvel album s'impose peu à peu comme un nouveau pas dans la voie tracée par l'artiste. C'est peut-être le troisième titre  "Zoo Eyes" par le choix du contraste vocal qui m'a littéralement accroché à la seconde écoute. Ce que j'attends d'un artiste n'est pas la répétition du même ou la nouveauté à tout prix quitte à se perdre dans les affres du son à la mode, des arrangements convenus ou des thèmes dans l'air du temps. Ce que j'attends, c'est qu'il se dégage un "quelque chose" qui n'est pas de l'ordre de l'attendu et qui témoigne d'une "personnalité", que "quelque chose" entre en résonance sans que l'on sache vraiment quelles en sont les raisons, sans avoir besoin de "théoriser" même si je sais bien que les producteurs emploient bien souvent de multiples ficelles. En cela, le dernier album d'Aldous Harding témoigne d'un engagement à tracer un chemin sans céder à tous les artifices qui en auraient assuré un succès facile. La majestueuse "Damm" - qui ose encore écrire un titre de plus de 6 min à part Manset et quelques autres - ou la somptueuse "Pilot" qui clôture l'opus témoignent de cela. Et que dire de cette chanson "Weight of the Planets" qui s'étire sur près de 5 min en ayant peu de chance de passer dans les médias ou de "Heaven is Empty" et son interprétation magistrale dans un quasi-dépouillement musical ! Ce sont peut-être ces titres en premier lieu qui, à mes yeux, font que cet album est de ceux qui figurent dans mes choix de ces dernières semaines. 

10.03.2019

Song of the Day : "The Barrel" by Aldous Harding

Un nouvel album d'Aldous Harding bientôt. 

Publié dans Music, Song of the Day | Tags : music, song, aldous harding |  Facebook | |

12.02.2017

Song of the Day : "Horizon" by Aldous Harding

Un nouvel album d'Aldous Harding annoncé par ce titre. Retrouvera-t-on l'intensité de son premier album éponyme chroniqué en ce lieu en septembre 2014 - déjà !

 

08.05.2016

Cover of the Month : "Wuthering Heights" (Kate Bush) by Aldous Harding

Le tube de Kate Bush pas si évident que cela à reprendre ! Aldous Harding dont on a n'a pas fini d'entendre parler en délivre une interprétation assez époustouflante.

11.04.2016

Song of the Week : "I'm So Sorry" by Aldous Harding

Aldous Harding dans une chanson superbement interprétée. J'avais présenté en septembre 2014 son premier album éponyme avant qu'il soit distribué en Europe.

 

21.11.2014

Video of the Day : "No Peace At All" by Aldous Harding

Je vous avais présenté le premier album éponyme de cette jeune artiste de Nouvelle-Zélande en septembre 2014. Il est désormais disponible en France. Voici une vidéo réalisée pour l'un de ses titres.


Publié dans Music, Videos | Tags : musique, chanson, song, aldous harding |  Facebook | |

10.09.2014

Discovery : Aldous Harding debut album review

Dans la douce fraîcheur de cette nuit d'été, le casque sur les oreilles, je me laisse porter par le chant d'Aldous Harding.

Il y a quelques mois, cette jeune artiste (Hannah Harding) a signé un premier album éponyme en Nouvelle-Zélande. Je n'ai pas pu encore me procurer le vinyl mais je dispose d'une version digitale composée de neuf titres. Ce qui est le plus frappant dans ce premier album, ce qui m'a le plus captivé est la capacité d'Aldous Harding de changer d'ambiance, de moduler son chant et son interprétation selon les chansons qu'elle propose. De "Hunter" de facture folk assez classique à des titres chargés d'émotion, d'intensité (No Peace, Stop You Tears, Small Bones of Courage, Titus Alone, Titus Groan), elle montre déjà une maturité étonnante.

Je ne peux que vous encourager à partir à la découverte de cet album. Bien entendu, il faut accepter d'entrer dans des chansons au format peu habituel et commercial qui durent pour 7 d'entre elles plus de 5 min.

A ma connaissance, l'album n'est distribué qu'en Nouvelle-Zélande et en Australie.