Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07.06.2020

Love Journey 35

photo,photographie

Photo by Play B., 2019.

Publié dans Love Journey, Photo | Tags : photo, photographie |  Facebook | |

Song of the Day & Discovery : "Lend Your Garden" by Avocet

Cette chanson donne donne son nom au premier album d'Avocet, duo formé de Iona Zajac (harpe/chant) et de Sam Grassie (guitare). A découvrir sur bandcamp.

 

28.05.2020

Discovery & Song of the Week : "In Your Eyes I Look Bigger" par Liebeskid

Originaire de Russie, basée en Allemagne, Anja Nischwitz a déjà publié plusieurs titres sous le nom de Liebeskid. Ils sont à découvrir sur Spotify. Il est rare que l'ensemble des titres d'une artiste me plaise mais le timbre de voix, le chant, les compositions et textes, les ambiances et paysages sonores créés font que je suis sous le charme de ses chansons. Des instants uniques d'émotion.

Une des plus belles découvertes de cette année 2020.

Son dernier titre paru chez Unperceived Records.

Song of the Day : "Winterstorms" by Trespassers William

Le retour des Trespassers William avec ce seul titre.

24.05.2020

EP of the Month : "PULL NOIR" by Grand Parc

Voici un EP de 5 titres qui vient illuminer ce mois de mai particulier. Revendiquées comme saturniennes, je ne sais si elles portent à la mélancolie ou si elles évoquent des temps antérieurs à notre temps présent.

En tout cas, de "Souvenir" à "Pull Noir" en passant par "J'ai vu la ville," elles nous emmènent au gré de leurs ambiances musicales et de ce chant au bord de la rupture vers un ailleurs doux amer.

A découvrir absolument.

Publié dans EP of the Month, Music | Tags : musique, chanson, music, song, grand parc |  Facebook | |

16.05.2020

Song of the Week : "Attends" by Hildebrandt

En duo avec Kate Stables (This Is The Kit), une magnifique chanson extraite du dernier album d'Hildebrandt paru en 2019 (îleL).

14.05.2020

Concision 99

Immobile nu

Au bord du sombre abîme

Oscille plonge.

Stone 2

photo,photographie

Photo by Play B., 2018

Publié dans Photo, Stone | Tags : photo, photographie |  Facebook | |

Wood 7

photo,photographie

Photo by Play B., 2018.

Publié dans Photo, Wood | Tags : photo, photographie |  Facebook | |

Containment Journey - May 14, 2020 : Covid-19 : De la mort virtuelle

Depuis des semaines, chaque soir, le décompte des décès dûs à la pandémie tombe. Laconiques, les chiffres énoncés dans le médias. Peu d'images dans ce pays ont montré la réalité de ce décompte macabre. Contrairement à d'autres pays où des images et vidéos, certes terribles, ont été diffusées (Italie, Espagne par exemple), la mort dans notre pays reste comme virtuelle. Elle n'a pas de réalité, pas de cercueils, pas d'urnes funéraires, pas d'images, pas de pleurs, pas de cérémonies qui pourraient permettre à tous de mesurer les effets de cette crise sanitaire. Pudeur, peur de choquer, respect, autocensure afin de ne pas affoler ?

Je ne sais mais je pense que la mort fait partie de la vie. La cacher ne permet ni de se rendre compte vraiment de la terrible réalité, ni d'accorder la place à laquelle ont droit nos morts parmi nous. Celle d'exister et de ne pas être réduits à de simples chiffres déshumanisés.

Ce soir, le nombre total de morts représente l'équivalent d'une ville moyenne de notre pays. C'est comme si l'une des villes suivantes (approximativement) n'était plus que cercueils et cendres :

- Abbeville, Aix les Bains, Annemasse, Armentières, Auch, Bègles, Bergerac, Béthune, Bezons, Bois Colombes, Cachan, Cahors, Carpentras, Charenton le Pont, Décines, Dôle, Ermont, Grigny, Hénin Beaumont, Hérouville, Illkirch Graffenstaden, La Garde, La Possession, Laon, Le Creusot,Le Grand Quevilly, Les Ullis, Lunel, Montbéliard, Oullins, Pontoise, Rochefort, Saintes, Sannois, Savigny, Sens, Taverny, Vanves, Vierzon, Villemomble, Villenave d'Ornon, Villeneuve sur Lot, Villiers le Bel, Yerres.

Publié dans containment journey, Textes |  Facebook | |

13.05.2020

Love Journey 34

photo, photographie

Photo by Play B., 2018.

Publié dans Love Journey, Photo | Tags : photo, photographie |  Facebook | |

10.05.2020

love journey 7

Je regarde tes mains je sais leur histoire

que les doigts de la gauche furent brisés que ceux de la droite ont caressé d'autres corps

je sais leur chaleur sur ma peau leur douceur sur mes hanches

Les hommes ignorent souvent combien amoureuses nous pouvons nous attacher à des fragments de leur corps combien ceux-ci provoquent et entretiennent notre désir

Je t'apprends le désir amoureux d'une femme tu m'apprends la confiance

Je sais combien la révolte te ronge combien tu te détestes d'être complice par ton silence

Je veux t'offrir l'apaisement t'apprendre la sérénité

Je n'ose imaginer un jour te perdre.

08.05.2020

In the streets 43

photo, photographie

Photo by Play B., 2019.

Publié dans In the streets, Photo | Tags : photo, photographie |  Facebook | |

06.05.2020

Song of the Week : "A la dérobée" by Bertrand Betsch

Titre extrait du dernier album "La Traversée" de Bertrand Betsch. A découvrir absolument.

Things 1

photo, photographie

Photo by Play B., 2019.

Publié dans Photo, Things | Tags : photo, photographie |  Facebook | |

05.05.2020

containment journey - May 5, 2020 : Covid-19 : Du parapluie juridique

Ainsi donc, la commission des lois du Sénat a proposé d'organiser l'irresponsabilité pénale en matière d'exposition à un risque de contamination par le coronavirus SARS-CoV-2. Ce lundi 4 mai 2020 restera sans doute dans l'histoire, si cet amendement est définitivement adopté, comme l'une des dates les plus sombres de notre histoire au cours de ce dernier demi-siècle. Celle où, dans l'ombre, un cercle restreint de sénateurs - qui ne sont pas élus directement par les citoyens - aura proposé d'absoudre juridiquement maires, exécutifs locaux, fonctionnaires, employeurs et tous ceux qui auront fait courir des risques à quiconque. Contrairement à ceux qui pensent nécessaire de protéger ceux qui "appliquent les mesures venues d'en haut" (de l'exécutif, du chef de l'Etat), contrairement à ceux qui voient en cette proposition une "victoire des territoires contre la verticalité du pouvoir" (à ce sujet, se reporter à Mediapart par exemple), une "fronde" du local, il me semble que cette proposition doit être analysée sous un autre angle que celui du "ridicule petit jeu politicien". Elle est des plus indignes et n'honorent pas toutes les formations politiques qui l'ont soutenue en cette commission.

Si fronde il y avait eu, elle serait tout autre : nul n'est obligé d'appliquer des mesures s'il considère qu'elles mettent en danger ou font courir un risque à autrui. L'honneur de ces sénateurs eut été de clamer au contraire haut et fort que nul ne pouvait se voir contraint et exposé à des poursuites pour avoir refusé de mettre en place des mesures dont il estimait qu'elles pouvaient nuire à la santé d'autrui. Le raisonnement tenu par cette commission est des plus abjects : "Ce n'est pas ma faute, ça vient d'en haut, moi, j'obéis, je ne fais qu'appliquer." Cette façon d'éluder sa propre responsabilité individuelle fait penser à ceux, qui en d'autres temps bien encore plus ignominieux, se réfugiait derrière l'obéissance aux ordres pour signer la réquisition de trains, dénoncer leur propre voisin réfractaire au STO et bien d'autres actions abjectes (par exemple, parmi tant d'autres : un des mes grands-oncles qui était un jeune homme fut dénoncé par ses voisins ; un autre fut interné suite à la dénonciation de ses convictions politiques).

Ce que nous étions en droit d'attendre de la part de membres du Parlement était d'un autre ordre, celui du courage politique, celui de s'indigner, celui de refuser de mettre en oeuvre toute mesure risquant d'exposer ou de causer la contamination. Là seulement pouvait s'exprimer leur vraie responsabilité et leur honneur d'élu. Ce n'est pas la voie choisie et quand les citoyens découvriront la portée de cette proposition (si elle est adoptée) que bien trop tardivement, il est bien possible que la défiance envers cette "classe politique" ne fasse que s'accentuer au point de devenir définitive. C'était peut-être l'une des dernières occasions pour que l'action politique (et non pas ceux qui l'incarnent malheureusement aussi mal actuellement) puisse affirmer sa légitimité aux yeux de tous nos concitoyens. Elle laisse la voie libre à tout ce qui peut être provoqué par la défiance, l'écoeurement, le sentiment erroné du "tous pareil". 

Ces sénateurs ont raté un rendez-vous historique : celui de résister.

Le texte de la proposition est consultable ici, notamment son article 1.

 

Publié dans containment journey, Textes | Tags : journal, covid-19 |  Facebook | |

03.05.2020

In the streets 42

inthestreets42.jpg

Photo by Play B., 2019.

Publié dans In the streets, Photo | Tags : photo, photographie |  Facebook | |

In the streets n° 41

photo, photographie

Photo by Play B., 2019.

Publié dans In the streets, Photo | Tags : photo, photographie |  Facebook | |

30.04.2020

Video & Song of the Day : "À l'abri du vent" by Vanessa Philippe

containment journey - April 30, 2020 : Chine : du retour à l'école, des modélisations en France

Deux nouvelles ce jour. Différentes mais chacune à leur manière terrifiante.

Hier, soir j'ai reçu le protocole diffusé à tous les parents par l'établissement où ma petite-fille doit faire sa rentrée le 18 mai en Chine. Document impressionnant, clair, illustré de photos. Un document qui donne l'impression d'une préparation importante. Comme si on s'était donné le temps (depuis 3 mois et demi, pas de classe) d'essayer de limiter les risques. Rassurant et en même temps, il est effrayant de savoir que ma petite-fille va vivre un quotidien de cet ordre. Un contrôle strict est prévu, y compris par les autorités locales. Des moyens importants sont prévus. J'ai l'impression qu'ici, nous sommes très loin de ce degré d'organisation et de préparation. Comment y arriver avec des délais beaucoup plus courts et un contexte différent, des moyens plus limités et une rigueur dans l'organisation et la logistique bien moindre ? Le système de chauffage par air ventilé ou climatisé sera coupé. Contrôle de la température dans la journée, etc. Je ne sais pas si les parents d'élèves recevront un tel document ici. Cela m'étonnerait dans un délai aussi court. Et en même temps, est-ce que tout cela pourra être respecté dans les faits ? Est-ce que tout cela suffira ? Cela fait peser une responsabilité énorme sur tous ceux qui travaillent dans les écoles.

Et puis, cette étude dont l'exécutif a eu connaissance avant de prononcer ce discours sur le plan de déconfinement. Glaçantes, les modélisations annoncent de 30 000 à 200 000 morts selon les modalités de déconfinement appliquées. Les épidémiologistes concluent : « La protection des personnes vulnérables est la clé pour préserver le système de santé et éviter un reconfinement. » Tout est dit. Le chef de l'Etat a fait son choix, aucune mesure de protection particulière des personnes vulnérables n'est annoncée pour le moment, contrairement à ce qu'il avait précédemment affirmé le 13 avril. Au nom d'un refus de la "discrimination" (oh le joli mot employé que voilà !), seules des recommandations seraient faites. Alors, ainsi, il aurait décidé par sa toute puissance de monarque républicain d'exposer ceux qui, vulnérables, vont être obligés de reprendre le travail dans des conditions qui ne leur donnent aucune garantie réelle. Le seul moyen d'être protégé en limitant les risques au maximum est de conjuguer distanciation, autres mesures-barrière et masque FFP2 (ou alors masque obligatoire pour tous), et cela n'est pas décidé et bien difficile à garantir même pour les personnels de santé dont le nombre de décès n'est officiellement pas encore comptabilisé. Il faut espérer que, pour ceux qui sont contraints de travailler, des mesures seront prévues. Evidemment, il est compréhensible que les personnes plus âgées, à la retraite, aient quelque latitude mais elles ne sont pas soumises aux mêmes règles.

Basée sur la responsabilisation individuelle en oubliant de prendre en considération les contraintes qui pèsent sur les individus, cette décision est révélatrice de l'idéologie qui règne, la plus ignoble : "si vous êtes contaminés, vous serez responsables". Aucun recours, c'est vous qui aurez pris la décision de vous exposer puisque les précautions minimales prévues sur les lieux de travail auront été prises. On voit d'ailleurs que les élus réclament des dispositions afin que leur responsabilité d'un point de vue juridique soit clarifiée (et donc limitée) et que des sociétés d'huissiers proposent aux entreprises leurs services pour constater qu'elles ont bien respecté les mesures-barrières préconisées. La protection juridique s'organise peu à peu, bientôt elle sera plus élaborée et bien plus efficace que le fameux "pont aérien" d'importation de masques.

Cette idéologie qui se déploie sous des prétextes habilement choisis, est la même qui tient les raisonnements suivants en les dissimulant sous des discours plus policés : "mais si vous êtes pauvres, c'est de votre faute" "mais, du travail il y en a, il suffit de vouloir", "mais si vous échouez à l'école, c'est parce que vous ne travaillez pas assez" (ou alors, la version du doué ou du pas doué).  L'idéologie du costard : "la meilleure façon de se le payer (le costard), c'est de travailler".  Cette idéologie, cette pensée la plus répugnante qu'il soit, cette idéologie du mépris, c'est cela qui conduit à faire porter aux individus la responsabilité de leur propre mort et à s'exonérer de sa propre responsabilité.

Réjouissant, n'est-ce pas ?

Publié dans containment journey, Textes | Tags : covid-19, journal |  Facebook | |