Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09.06.2019

Love journey 23

photo, photographie

Photo by Play B., 2018.

Publié dans Love Journey, Photo | Tags : photo, photographie |  Facebook | |

love journey 5

je m'éveille à tes mains posées sur ma peau

je sens leur chaleur effleurer mon ventre qui jamais n'a porté d'enfant qui jamais ne portera le nôtre

je m'éveille à tes mains qui effleurent ma peau dont tu dis qu'elle est plus douce que le duvet de la peau des pêches

je m'éveille à tes baisers légers sur mon corps couvert de cicatrices d'anciennes blessures que tu ignores

dans le secret de mes nuits pendant qu'apaisé tu dors je livre bataille

je livre bataille

un jour je m'éveillerai à tes mains posées sur ma peau et les fantômes auront disparu.

My Favourite Songs : "Les Gauloises bleues" by Yves Simon

Est-ce parce que ce furent les premières cigarettes que je fumais ? Est-ce parce que je croyais encore aux beaux jours ? Est-ce par nostalgie de cet ancien monde qui est le mien ?

Et puis, il y avait cette douce mélodie, ces quelques notes de guitare.

 

Publié dans Music, My Favourite Songs, Oldies |  Facebook | |

Cover of the Month : "Kiss" by Joan As Police Woman

Song of the Week : "What Can I Do" by Rachel Sermani

La pluie vient de cesser, le jour s'éveille couvert d'un manteau gris, première cigarette, goûts du café et du tabac mélangés. J'écoute cette nouvelle chanson de Rachel Sermani. Se replonger dans ses albums, se laisser porter par "Don't Fade" et tant d'autres.

06.06.2019

Song of the Day : "Frontier" by Her Name is Calla

Chanson extraite du dernier album du groupe Her Nama is Calla. A découvrir.

02.06.2019

Love journey 22

LJ23.jpg

Photo by Play B., 2019.

Publié dans Love Journey, Photo | Tags : photo, photographie |  Facebook | |

30.05.2019

Concision 88

Les pavés luisent

Poudre blanche sur les toits

Mes oreilles sont chaudes.

Album of the Month : "Danser les filles" by Bastien Lallemant

Monsieur,

Quatre années ont déjà passé, quatre années depuis la parution de "La Maison Haute".

Depuis, ma vie a connu de multiples bouleversements mais votre opus fut l'un de mes plus fidèles compagnons de route.

A la lecture de mon précédent billet, je me rends compte que les mêmes mots s'imposent : élégance, alchimie, artisan des mots, des mélodies, des atmosphères.

Et il y a encore et toujours votre voix, votre subtile interprétation.

Qu'écrire de plus ?

Rien.

Vos chansons suffisent. 

 

Album of the Month : "Ghostly Kisses Vinyl" by Ghostly Kisses

Est-ce la voix de Margaux Sauvé ou ses ambiances musicales, je ne sais, mais je me laisse aller à la dérive.

On retrouvera dans ce vinyle des titres parus dans les EP précédents. Album en commande sur bandcamp.

29.05.2019

Love journey 21

photo,photographie

Photo by Play B., 2019.

Publié dans Love Journey, Photo | Tags : photo, photographie |  Facebook | |

19.05.2019

Album of the Month : "II/III" by Bruit Noir

"Pour moi techniquement le, le premier je l'ai pas acheté alors que il était génial alors bon le, le deuxième, j'vais, j'vais pas l'acheter non plus..."

Publié dans Album of the Month, Music | Tags : musique, chanson, bruit noir |  Facebook | |

Song of the Day : "Le ventre et l'estomac" by Nicolas Paugam

Chanson extraite du prochain album de Nicolas Paugam.

Publié dans Music, Song of the Day | Tags : music, song, musique, cha, son, nicolas pauma |  Facebook | |

18.05.2019

Books, : A "lire ou à relire" : "Sortie parc, gare d'Ueno" de Yu Miri

Un roman de Yu Miri, magnifique, tout en légèreté, en petites touches sur le Japon contemporain. Traduit du japonais par Sophie Refle. On ne souligne jamais assez l'importance de la traduction.

Paru chez Actes Sud en 2015.

lecture,littérature,roman,yu miri

 

12.05.2019

Album of the Month : "Designer" by Aldous Harding

Depuis son premier et superbe album découvert en vinyle bien avant sa parution en France, je suis avec attention Aldous Harding. La voici de retour avec un troisième opus "Designer". Je suis rarement intéressé et encore moins convaincu par la lecture des critiques d'albums publiés ça et là et c'est le cas encore cette fois-ci. Déconcertant à la première écoute, force est d'admettre que ce nouvel album s'impose peu à peu comme un nouveau pas dans la voie tracée par l'artiste. C'est peut-être le troisième titre  "Zoo Eyes" par le choix du contraste vocal qui m'a littéralement accroché à la seconde écoute. Ce que j'attends d'un artiste n'est pas la répétition du même ou la nouveauté à tout prix quitte à se perdre dans les affres du son à la mode, des arrangements convenus ou des thèmes dans l'air du temps. Ce que j'attends, c'est qu'il se dégage un "quelque chose" qui n'est pas de l'ordre de l'attendu et qui témoigne d'une "personnalité", que "quelque chose" entre en résonance sans que l'on sache vraiment quelles en sont les raisons, sans avoir besoin de "théoriser" même si je sais bien que les producteurs emploient bien souvent de multiples ficelles. En cela, le dernier album d'Aldous Harding témoigne d'un engagement à tracer un chemin sans céder à tous les artifices qui en auraient assuré un succès facile. La majestueuse "Damm" - qui ose encore écrire un titre de plus de 6 min à part Manset et quelques autres - ou la somptueuse "Pilot" qui clôture l'opus témoignent de cela. Et que dire de cette chanson "Weight of the Planets" qui s'étire sur près de 5 min en ayant peu de chance de passer dans les médias ou de "Heaven is Empty" et son interprétation magistrale dans un quasi-dépouillement musical ! Ce sont peut-être ces titres en premier lieu qui, à mes yeux, font que cet album est de ceux qui figurent dans mes choix de ces dernières semaines.