Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31.07.2014

My Favourite Songs : "Everlasting" by Holly Miranda

23.07.2014

My Favourite Songs : "Five Doors" by Les Colettes

Le groupe composé de Diane Sorel, Delphine Ciampi et Anne Gouverneur, est l'auteur de deux EP. Parmi leurs chansons, voici l'une de mes préférées ("Pearl" qui figure dans le premier EP éponyme ou bien encore "Tpsy Toes" titre accrocheur du second EP "Children" auraient pu être retenues) :

16.07.2014

My Favourite Songs : « To Let Myself Go » by Ane Brun

Chanson extraite du très bel album "A Temporary Dive" paru en 2005. 

J'aurais pu aussi en retenir bien d'autres dans cet album. Tout le monde se souvient de la version de "Rubber & Soul" avec Teitur qui figure dans la version US de l'album.

13.07.2014

My Favourite Songs : "Légère Eclaircie" Alain Bashung

Titre extrait de l'album "Novice" paru en 1989, avec Boris Bergman comme auteur des paroles.

10.07.2014

My Story with a Song : « Bruxelles », Dick Annegarn, 1974.

Extraites de la gangue de ma mémoire, des chansons, des balises sur l'océan, des marques sur les chemins, des vieilles compagnes, des dessins à la craie parfois presque effacés.

J'aurais pu choisir chaque titre du premier album éponyme de Dick Annegarn paru en 1974. Je me souviens avoir entendu pour la première fois cet « extraterrestre » lors de l'émission télévisée « Le petit conservatoire » de Mireille. Il y chantera la très belle « Bébé éléphant » en 1973 :



Mais, j'aurais tout aussi bien pu retenir « L'institutrice » :



Il faut regarder dans les archives de l'INA l'interview extraordinaire du chanteur par Denise Glaser (Discorama) en 1974 pour comprendre combien Dick Annegarn pouvait bousculer les codes et apporter un souffle magnifique de vie, un élan de fraîcheur. S'y annonçait déjà la suite de son parcours, sans compromissions, sans concessions.

Alors pourquoi « Bruxelles » ?

C'est probablement l'une des plus belles chansons qui traite de la relation à une ville avec celle de Nougaro pour Toulouse.

Et puis, il y a cette écriture si particulière d'Annegarn, cet artisan de la langue.

Et puis, il y a ce phrasé, ce style mélodique, cette sensibilité et cet accent qui donnent à chacune de ses chansons une couleur unique. Couleur et émotion que bien peu d'interprètes ont été capables de recréer lors de reprises.

Et puis,  il y a cette « Sophie qui ne t'avait même pas reconnu » et qui fait écho à ma propre histoire.

Et puis, il y a la magnifique version qu'en donnera Bashung en 2006 dans l'album Tribute « Le grand dîner » :



Dick Annegarn est un grand monsieur de la chanson. Toujours là, comme les grands crus qui se bonifient en vieillissant, il ne cesse de nous offrir de merveilleux instants comme dans cette magnifique chanson « Pire » de son dernier opus.


Si ce n'est déjà fait, empressez-vous d'écouter tranquillement son dernier album "Vélo va" paru en 2014 chez Tôt ou Tard.

07.07.2014

Song of the Week : "New Mountain Ballad N°1" by Bror Gunnar Jansson

Magnifique ballade extraite du second album "Moan Snake Moan" paru en 2014.

06.07.2014

My Favourite Songs : "Summer Rain"

Réunies pour cette version exceptionnelle autour d'Anna Ternheim, on reconnaîtra Ane Brun. Nina Kinert (qui prépare un nouvel album),  Ellekari Larsson (The Tiny) et le duo First Aid Kit.

29.06.2014

Last dance

Je te regardais danser

sur « Train in the Night »

de Chinese Army

Des bracelets de rêves oubliés

brillaient à tes poignets

Dans la lumière bleutée

je voyais ta bouche poisseuse

de gloss trembler

et le désir s'évanouissait

aux accords vénéneux des claviers

et le désir s'évanouissait

 

Je te regardais danser

dans les éclairs glacés des stroboscopes

A tes paupières fardées

perlaient des larmes

que j'aurais voulu lécher

et tes lèvres m'adressaient

un dernier baiser

et tes lèvres m'adressaient

un dernier baiser

 

Je te regardais danser

sur « Train in the Night »

de Chinese Army

et mon cœur était glacé

Je te regardais danser

sur « Train in the Night »

et mon cœur était glacé

et mon cœur était glacé.